La cataracte

La cataracte

Dans la cataracte, c’est le cristallin qui perd sa transparence. Le cristallin, c’est cette petite lentille en arriere de la pupille qui fait converger les photons sur la rétine et permet d’accomoder c’est a dire de voir de près.


La cataracte

la cornée , le cristallin, la rétine, nerf optique

Dans la cataracte, c’est le cristallin qui perd sa transparence. Le cristallin, c’est cette petite lentille en arriere de la pupille qui fait converger les photons sur la rétine et permet d’accomoder c’est a dire de voir de près.

Si le cristallin devient opaque dans sa totalité, il passera moins de photons. La vision deviendra progressivement floue avec altération de la vision des couleurs. Si seule une partie du cristallin s’opacifie, on pourra avoir des phénomènes d’éblouissement surtout gènants la nuit pour la conduite nocturne. Si seul le noyau central s’opacifit, une vision double d’un seul œil pourra même être ressentie. Quoiqu’il en soit le traitement de la cataracte sera un acte chirurgical qui consiste a remplacer le cristallin.

Dans la majorité des cas on procède de la façon suivante : en début d’intervention, la partie antérieure de l’œil est remplie par un produit dit viscoélastique qui permettra de protéger les tissus et notamment la cornée. Le chirurgien pourra alors enlever la partie antérieure de l’enveloppe du cristallin en réalisant ce que l’on appelle un capsulorhexis.

Avec un phacoémulsificateur à ultrasons, il pulverisera et aspirera tout l’intérieur du cristallin en ne laissant que l’enveloppe postérieure. Dans cette enveloppe il placera une lentille intraoculaire appelée implant dont la puissance de convergeance aura été calculée par échographie et dont les anses assureront la stabilité.

Dès votre sortie de la clinique, vous mettrez ou ferez mettre des gouttes de collyre dans votre œil ; le nom du collyre, la fréquence d’instillation et la durée du traitement seront stipulés sur votre ordonnance de départ. Votre vision va s’améliorer progressivement dans les jours qui suivront, mais dans la majorité des cas, votre vision optimale ne sera obtenue qu’après modification de vos anciennes lunettes. Dès votre sortie de clinique, vous aurez l’autorisation de lire, regarder la télévision, vous promenez, vous baissez, bref de mener une vie normale, mais vous devrez respecter trois précautions pendant une quinzaine de jours.

Tout d’abord, rien ne doit toucher votre œil ; un choc direct pourrait ouvrir votre cicatrice. Il vous est donc recommandé de ne pas faire de sport et de toujours porter dans la journée une paire de lunettes pour servir de protection et éviter qu’un petit enfant vous mette le doigt dans l’œil en venant vous embrasser. La nuit une coque ou un pansement fixé avec du sparadrap vous évitera de vous frotter l’œil sans vous en rendre compte. Deuxièmement, n’irritez pas votre œil, faites attention au shampoing et au savon et ne mettez pas la tête sous l’eau à la piscine. Enfin évitez toute source d’infection, évitez de prendre froid et ne côtoyez pas de personnes infectées. Une infection oculaire est quelque chose de grave qui nécessite un traitement d’extrême urgence. C’est pourquoi il vous est demandé, si jamais votre œil devient subitement rouge ou douloureux, ou s’il présente une baisse brutale de la vision de téléphoner en urgence à votre chirurgien.

Les commentaires sont fermés.